Résumé 113


POMPES ELECTRONIQUES A DEBIT PROGRAMMABLE POUR L'ADMINISTRATION DES CHIMIOTHERAPIES DE FLUOROURACILE AU DOMICILE DES PATIENTS, RETOUR SUR UN AN D'EXPERIENCE.

Thématique : Pharmacotechnie

Auteur(s) :
Gallay Laure (rue du docteur schweitzer 17 000 La Rochelle) | Laplace Marie (rue du docteur schweitzer 17 000 La Rochelle) | Blancher Charles-Henri (rue du docteur schweitzer 17 000 La Rochelle) | Lonquety Frédéric (rue du docteur schweitzer 17 000 La Rochelle) | Dalifard Benoit (rue du docteur schweitzer 17 000 La Rochelle) | Moulin Valérie (rue du docteur schweitzer 17 000 La Rochelle) | Cadeac Marie-Annick (rue du docteur schweitzer 17 000 La Rochelle) |

Introduction :

En 2016, 66% des administrations en continue (46 heures) de fluorouracile (5FU) ont été assurées par des diffuseurs portables. Notre système qualité ISO 9001 nous a permis d’identifier 12 incidents d’administration avec ce dispositif (9 ne diffusent pas, 2 diffuseurs s’écoulent trop vite, 1 fini 12h trop tôt). En 2017, nous avons de nouveau observé de nombreux incidents d’administration non corrigés par le fournisseur.

L’objectif de notre travail est d’évaluer une nouvelle organisation permettant de limiter les incidents d’administration.

Matériels et méthodes :

Depuis mai 2016, un prestataire externe propose de fournir des pompes à débit contrôlé et programmable (2mL/h) à la place des diffuseurs. Le traitement de 5FU est initié en hôpital de jour d’oncologie puis poursuivi à domicile. A la fin de l’administration, le prestataire récupère la pompe vide et recueille les incidents. Une enquête de satisfaction a également été menée auprès des patients concernant l’utilisation de la pompe.

Résultats :

A ce jour, 212 patients ont bénéficié d’une pompe et du suivi du prestataire externe, soit environ 1700 cures. Le suivi patient du prestataire a relevé 20 appels. Seulement 3 incidents majeurs ont décrits une fuite du produit pendant le traitement et corrigés par l’industriel à la suite d’une expertise de matériovigilance. Pour le reste des appels, plus de la moitié concernait des signalements de mise en route d’alarme non significative ou des questionnements sur la nouvelle pratique des patients.

On observe un taux de réponse de 75% à l’enquête de satisfaction qui montre une entière adhésion à l’utilisation de la pompe. L’intervention du prestataire au domicile satisfait 94,4% des répondants. La gestion des déchets est jugée satisfaisante dans 91,4% des cas.

Discussion/Conclusion :

L’utilisation des pompes en remplacement des diffuseurs a sécurisé l’administration du FU au domicile en diminuant le nombre d’incident. Cette nouvelle organisation satisfait la totalité des patients répondants (confort d’utilisation, intervention du prestataire, gestion des déchets, traçabilité améliorée). Dorénavant, la continuité de l’administration de la thérapie est assurée par la pompe électronique à la différence des diffuseurs portables. Une étude médico-économique sera menée afin de montrer l’intérêt économique majeur d’un point de vue hospitalier.

10