Résumé 118


Evaluation de l’impact d’une analyse pharmaceutique d’oncogériatrie sur la charge anticholinergique des prescriptions

Thématique : Pharmacie clinique

Auteur(s) :
Ducray Julie (Service Pharmacie Hôpital Timone AP-HM 264 rue Saint Pierre 13005 Marseille) | Correard Florian (Service Pharmacie Hôpital Timone AP-HM 264 rue Saint Pierre 13005 Marseille) | Tabélé Clémence (Service Pharmacie Hôpital Timone AP-HM 264 rue Saint Pierre 13005 Marseille) | Couderc Anne-Laure (Service Médecine Interne et Thérapeutique Sud Hôpital Sainte Marguerite AP-HM 270 Boulevard de Sainte-Marguerite 13009 Marseille) | Georget Camille (Service Pharmacie Hôpital Timone AP-HM 264 rue Saint Pierre 13005 Marseille) | Levillain Sophie (Service Médecine Interne et Thérapeutique Sud Hôpital Sainte Marguerite AP-HM 270 Boulevard de Sainte-Marguerite 13009 Marseille) | Brun Rémi (Service Médecine Interne et Thérapeutique Sud Hôpital Sainte Marguerite AP-HM 270 Boulevard de Sainte-Marguerite 13009 Marseille) | Estève Marie Anne (Service Pharmacie Hôpital Timone AP-HM 264 rue Saint Pierre 13005 Marseille) | Villani Patrick (Service Médecine Interne et Thérapeutique Sud Hôpital Sainte Marguerite AP-HM 270 Boulevard de Sainte-Marguerite 13009 Marseille) | Bertault-Peres Pierre (Service Pharmacie Hôpital Timone AP-HM 264 rue Saint Pierre 13005 Marseille) | Honoré Stéphane (Service Pharmacie Hôpital Timone AP-HM 264 rue Saint Pierre 13005 Marseille) |

  • Introduction
  • Les personnes âgés (PA) présentent une plus grande sensibilité aux anticholinergiques (perméabilité accrue de la barrière hémato-méningée, métabolisme altéré, polymédication fréquente). Une charge anticholinergique (CA) importante est associée chez la PA à l’apparition de délire, perte d’autonomie, prolongation d’hospitalisation[1]. L’objectif de ce travail a été d’évaluer l’impact d’une analyse pharmaceutique sur la CA des prescriptions des patients d’oncogériatrie.
  • Matériels et méthodes
  • Cette étude monocentrique rétrospective a été réalisée entre janvier et mars 2017. Les traitements en cours des patients avant chimiothérapie (M0) et deux mois plus tard (M2) si la chimiothérapie ont été récupérés auprès des pharmacies d’officine. La CA des ordonnances a été calculée en utilisant le Coefficient d’Imprégnation Anticholinergique (CIA)[2]. La CA à M2 a été comparée à celle de M0. Le CIA a aussi été calculé en excluant les médicaments liés à la chimiothérapie (antiémétiques, anti-diarrhéiques, corticoïdes…), lorsque qu’ils n’étaient pas présents à M0.
  • Résultats
  • Les 62 patients inclus étaient âgés de 82 ± 5,1 ans avec un sexe ratio de 0,8 (76 patients pris en charge en HDJ d’oncogériatrie mais 14 patients perdus de vue ou décédés avant M2). À M0, la CA était de 2,29 ± 2,32 contre 1,87 ± 1,90 à M2 (p=0,274) toutes classes de médicaments confondues, et de 1,32 ± 1,73 (p=0,010) à M2 en décomptant les médicaments en lien avec la chimiothérapie. Les classes de médicaments à effet anticholinergiques les plus représentées étaient : les autres opioïdes (9.3%, CIA=1), les stimulants de la motricité intestinale (9,3%, CIA=1), les sulfamides non associés (8,5%, CIA=1), les alcaloïdes naturels de l’opium (8,5%, CIA=1), les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (7,6%, CIA=1), les dérivés de la benzodiazépine (6,8%, CIA=1), les glucocorticoïdes (6,8%, CIA=1), les diazépines / oxazépines / thiazépines et oxepines (5,1%, CIA=2). Le nombre total de médicaments prescrits était diminué significativement entre M0 et M2 lorsque nous excluons les médicaments en lien direct avec la chimiothérapie (10,8 ± 5,7 vs 8,8 ± 5,0 respectivement, p=0,037).
  • Discussion/Conclusion
  • L’analyse pharmaceutique des prescriptions des patients d’oncogériatrie a permis une diminution du nombre de médicaments prescrits ainsi que de la CA des ordonnances. Cette diminution de la CA et du nombre de médicaments pourrait être associée à une meilleure qualité de vie du sujet âgé. Dans le cadre de cette étude, une réflexion est actuellement conduite sur la substitution du lopéramide (CA = 2) par du racécadotril qui aurait une CA nulle.

    [1] Naja M et al. Delirium in geriatric medicine is related to anticholinergic burden. Eur Geriatr Med. 2013 4:S208.

    [2] Briet J et al. The anticholinergic impregnation scale: Towards the elaboration of a scale adapted to prescriptions in French psychiatric settings. Therapie. 2017. In press.

10