Résumé 127


CONEcT : De la formation à l’implémentation d’un programme ETP ville-hôpital en chimiothérapie orale

Thématique : Pharmacie clinique

Auteur(s) :
ARTUR-CORDIER Marion (Pharmacie) | MOUDA Farida (CLCC Henri Becquerel) | MONZAT Doreya (Rouen) | CHERU Bernard (IREPS Haute Normandie) | Wolf Carine (Omedit Normandie) | LE MOAL Nathalie (Réseau Onco-Normand) | VARIN Rémi (Ordre des Pharmaciens) | GODARD Jean (Direction des soins) | LOUDIYI-MEHDAOUI Claire (CLCC Henri Becquerel) | DAOUPHARS Mikaël (Rouen) | (Pharmacie) | (CHU Charles Nicolle) | (Rouen) | (Médecin) | (Pole de santé Caux Vallées) | (ARS Normandie) | (Pharmacie) | (CLCC Henri Becquerel) | (Rouen) |

  • Introduction

Les chimiothérapies et thérapies ciblées orales (CO) prennent une place grandissante dans la prise en charge des patients atteints de cancer, induisant un transfert de responsabilité des professionnels de santé vers les patients, où adhésion au traitement et gestion des effets indésirables sont indispensables. Pour répondre à ces enjeux le CLCC a déployé depuis 2011 un programme d’éducation thérapeutique du patient (ETP).

Objectifs : Sur la base du programme d’ETP existant, le projet régional CONEcT a été élaboré en réponse à un appel à projet INCa obtenu en novembre 2014, et avec le soutien de la SFPO. Ses objectifs sont de former les professionnels de santé à l’ETP et aux CO, puis de développer une offre ETP de proximité pour les patients sous CO en Normandie s’appuyant sur une coordination ville-hôpital.

  • Matériels et méthodes

Un comité de pilotage composé de partenaires régionaux porteur d’une expertise (CLCC, IREPS HN, Réseau Onco-Normand, ARS, OMEDIT, Ligue contre le Cancer, URPS, Ordre des pharmaciens) a défini la démarche méthodologique du projet, structuré en 5 étapes : (1) Identifier et impliquer 2 sites d’expérimentation (une structure libérale et une hospitalière) sur les 4 territoires de santé (TS), (2) Sensibiliser l’ensemble des professionnels (n=80) des sites d’expérimentation sur les CO et l’ETP, (3) Former sur chaque TS : 3 professionnels libéraux et 2 hospitaliers, soit 20 professionnels, à la dispensation de l’ETP (4) Concevoir un programme ETP avec les sites d’expérimentation et assurer leur accompagnement, (5) Déployer le programme sur chaque TS, (6) Evaluer l’ensemble du dispositif.

  • Résultats

Les étapes 1 à 3 ont été réalisées en 2015, avec des retours très positifs des professionnels. L’élaboration du programme d’ETP régional s’est déroulée en 2016 en partenariat avec les professionnels libéraux. Ce travail s’est concrétisé mi-décembre 2016 par l’autorisation du programme régional par l’ARS (étape 4). Nous déployons actuellement ce programme avec l’inclusion des patients (étapes 5 et 6) avec à ce jour, plus d’une trentaine de patients. Plusieurs leviers et freins influençant la mise en œuvre du programme et la coordination des acteurs libéraux et hospitaliers ont été identifiés, permettant de déterminer une méthodologie d’implémentation afin d’envisager les éléments de transférabilité du programme sur le territoire national.

  • Discussion/Conclusion

Ce projet régional innovant s’inscrit dans un contexte favorable où ETP et prise en charge des personnes atteintes de cancer s’avèrent être une priorité portée par les pouvoirs publics. Il permet de favoriser la coordination d’acteurs locaux d’un territoire pour assurer la continuité ville-hôpital du parcours de soins du patient.

10