Résumé 129


Financement multiple des anticancéreux : mise en place d’un outil d’aide pour les professionnels de santé

Thématique : Pharmacoéconomie

Auteur(s) :
LEGUAY Zoé (OMEDIT Centre Val de Loire 2 boulevard Tonnellé 37000 TOURS OMEDIT Centre Val de Loire) |

  • Introduction Depuis la loi de financement de la sécurité sociale de 2014, l’inscription d’un médicament sur la liste en sus des GHS (Groupe Homogène de Séjour) est réalisée par indication thérapeutique. Ainsi, un même médicament peut avoir différents modes de remboursement suivant ses indications. De plus, avec les radiations sur la liste en sus du GHS et la complexité du dispositif pérenne, il devient aujourd’hui difficile de s’y retrouver dans le financement d’un médicament car il n’existe aucune base de données officielle qui renseigne sur ces derniers. Nous proposons ainsi, en libre accès, un outil synthétique des médicaments anticancéreux présentant le financement multiple.
  • Matériels et méthodes A partir de la liste des médicaments anticancéreux, nous avons répertorié chaque molécule ayant une autorisation de mise sur le marché, consulté les publications au Journal Officiel (JO) (agrément aux collectivités, remboursables aux assurés sociaux, prise en charge en sus des prestations d’hospitalisation) et les avis des commissions de la transparence de la Haute Autorité de Santé (HAS). Nous avons également recherché les médicaments et indications bénéficiant d’une autorisation temporaire d’utilisation (ATU) ou du dispositif pérenne. En compilant toutes ces données, nous avons mis en place un tableau complet et synthétique des financements par indication, validé par un groupe d’experts régional. Ce tableau est mis à jour à chaque nouvelle parution au JO pour suivre l’évolution des financements des anticancéreux en temps réel.
  • Résultats Ce tableau simple et visuel permet de suivre le financement des médicaments anticancéreux lorsque plusieurs indications sont concernées par différents financements. Ainsi, cet outil présente les anticancéreux selon leur dénomination commune internationale et leur nom de spécialité, la localisation du cancer puis présente chaque indication en fonction de son financement : ATU, dispositif pérenne, en sus du GHS, intra GHS ou non prise en charge. Les dates de parution au JO sont également mentionnées et des liens permettent de renvoyer vers les résumés des caractéristiques du produit.
  • Discussion/Conclusion Cet outil nécessite un travail de veille rigoureux et chronophage pour une mise à jour en temps réel. Ce travail est pourtant nécessaire car aucun document officiel ne synthétise les modes de financement. Les médecins et pharmaciens doivent connaître les modalités de remboursements des médicaments onéreux afin de limiter le risque de perte financière dans un contexte financier actuel souvent défavorable. Il permet ainsi aux établissements d’identifier facilement, le mode actuel de financement par indication, d’un médicament anticancéreux. Il est prévu d’élargir ce travail aux autres molécules onéreuses non anticancéreuses.
10