Résumé 130


Pour une meilleure prise en charge, à chacun son biomarqueur : répertoire des anticancéreux nécessitant une recherche de biomarqueur avant leur initiation

Thématique : Suivi thérapeutique

Auteur(s) :
LEGUAY Zoé (OMEDIT Centre Val de Loire 2 boulevard Tonnellé 37000 TOURS OMEDIT Centre Val de Loire) |

Introduction :

Pour plusieurs médicaments anticancéreux, les indications de l’autorisation de mise sur le marché (AMM) dépendent de la présence de certains biomarqueurs. Ainsi leur recherche dès l’initiation du traitement, assure au prescripteur d’utiliser la molécule dans ses conditions optimales. En effet, l’utilisation d’un anticancéreux en l’absence de biomarqueur nécessaire peut entrainer une perte de chance pour le patient (absence de réponse, effets indésirables, retard pour une meilleure prise en charge…) et un surcoût inutile pour les établissements car ces molécules sont le plus souvent onéreuses. Afin d’optimiser la prise en charge thérapeutique par un anticancéreux, lorsque la recherche d’un biomarqueur est nécessaire, un outil d’accompagnement a été réalisé.

 

Matériels et méthodes :

Un groupe d’experts régionaux en oncologie (pharmaciens et médecins hospitaliers) s’est réuni afin de déterminer le format pratique de l’outil. A partir de la liste des anticancéreux commercialisés en France, l’analyse de leurs indications possédant l’AMM a permis d’extraire les anticancéreux nécessitant la recherche d’un biomarqueur pour leur utilisation. La sélection finale des anticancéreux a également été réalisée à partir de la consultation des avis de la commission de transparence de l’Haute Autorité de Santé (HAS) et des publications au Journal Officiel.

 

Résultats :

Cette liste est reprise dans un tableau simple, synthétique et pratique. Il présente les anticancéreux selon leur modalité d’administration (injectable ou per os), l’organe concerné, la dénomination commune internationale et le nom de la spécialité, l’indication de l’AMM nécessitant la recherche de biomarqueurs et le biomarqueur en question. Après validation par le groupe d’experts, il a été mis en place une veille régulière pour la mise à jour du tableau. Cet outil pratique est à disposition de l’ensemble des professionnels de santé, en libre accès sur internet.

 

Discussion / Conclusion :

Cet outil nous parait utile pour tous les médecins et pharmaciens utilisant les anticancéreux dans leur pratique. Il peut également servir de support pour les internes encore en cours d’apprentissage mais confrontés à la prescription ou validation des prescriptions d’anticancéreux.

 

10