Résumé 134


Cas d’intoxication au 5-Fluorouracile : élaboration d’une procédure d’urgence

Thématique : Organisation hospitalière

Auteur(s) :
Chapet Nicolas (Pharmacie Euromédecine CHU de Montpellier. Rue du Caducée. 34295 Montpellier Cedex 5) | Laureau Marion (Pharmacie Lapeyronie Centre Hospitalier Universitaire de Montpellier. 371 avenue du doyen Gaston GIRAUD. 34 295 MONTPELLIER cedex 5) | Mathieu Betty (Pharmacie Lapeyronie Centre Hospitalier Universitaire de Montpellier. 371 avenue du doyen Gaston GIRAUD. 34 295 MONTPELLIER cedex 5) | Gillet Christelle (Centre Hospitalier Universitaire de Nîmes. Place du Professeur Robert Debré 30900 Nîmes) | Knight Michèle (Centre Hospitalier Universitaire de Nîmes. Place du Professeur Robert Debré 30900 Nîmes) | Favier Mireille (Centre Hospitalier Universitaire de Nîmes. Place du Professeur Robert Debré 30900 Nîmes) | Cousin Christelle (Centre Hospitalier Universitaire de Nîmes. Place du Professeur Robert Debré 30900 Nîmes) |

Introduction

Les intoxications au 5-FluoroUracile (5-FU) sont relativement rares, cependant leurs conséquences sont gravissimes. Malgré la nécessité d’un traitement précoce, la conduite à tenir reste à l’heure actuelle mal établie. Elle repose principalement sur l’administration d’un antidote (Uridine triacétate) en Autorisation Temporaire d’Utilisation (ATU). La gravité des symptômes varie selon la dose et le débit d’administration. Ces derniers peuvent survenir plusieurs heures après l’intoxication entrainant un retard de prise en charge.

Dans notre centre hospitalier depuis 2011, trois cas ont été recensés dus à des erreurs de vitesse de perfusion. Ce constat nous a conduits à élaborer une procédure afin d’optimiser leur prise en charge.

Matériels et méthodes

Une recherche bibliographique a été conduite, s’appuyant sur Pubmed®, Google Scholar® et les données de l’ATU. Les données des trois cas de surdosage ont été analysées lors de réunions collaboratives médecins-pharmaciens en présence du personnel médical ayant été confronté à ces événements. À l’issue de ces analyses, les points clés de la prise en charge de ces intoxications ont été identifiés puis synthétisés dans une procédure.

Résultats

La procédure se compose en deux parties complémentaires :

La première détermine les huit actions immédiates à réaliser telles que l’arrêt de la perfusion ou l’estimation du débit réel d‘administration. Elle définit également les conditions de mise en place d’une dialyse et mentionne les personnes à contacter en urgence (médecin référent, pharmacien pour la dispensation de l’antidote).

 

La seconde se présente sous la forme d’un arbre décisionnel. Il renseigne l’évaluation clinique et biologique à réaliser au moment du surdosage puis de manière journalière pour le suivi. Les patients à risque sont définis en fonction de leurs comorbidités et de la sévérité du surdosage (dose et débit réel d’administration). Selon l’écart entre le débit réel d’administration et celui prescrit, deux possibilités de traitements sont proposées. L’utilisation de l’antidote est systématiquement préconisée si le débit réel est 10 fois supérieur au débit prescrit. Dans le cas contraire, son utilisation sera discutée en fonction de la sévérité du surdosage (estimée selon une abaque), des symptômes et des comorbidités. Les modalités d’utilisation de l’antidote et des traitements non spécifiques tels que le filgrastrim, les antidiarrhéiques, la glutamine et l’hydratation sont détaillées. Les médicaments pouvant aggraver le surdosage en diminuant la clairance du 5-FU sont explicités.

 

Discussion/Conclusion

En raison de la rareté de survenue de ces intoxications et de la situation d’urgence, il existe une méconnaissance des équipes médicales sur la conduite à tenir. La description détaillée de chacune des étapes permettra d’améliorer la qualité et la reproductibilité de la prise en charge. Cette procédure permettra au final d’améliorer le délai d’initiation du traitement optimal. Par ailleurs, des actions préventives ont été menées afin de sécuriser au maximum l’administration du 5-FU.

10