Résumé 143


Collaboration pluri-professionnelle pour l’optimisation de la prise en charge des patients sous chimiothérapie : élaboration d’une base de données des temps d’occupation des fauteuils en Unité de Médecine Ambulatoire de Cancérologie (UMAC)

Thématique : Organisation hospitalière

Auteur(s) :
MASSON Florine (CHR Metz-Thionville Hôpital de Mercy 1 allée du Château 57245 Ars-Laquenexy) | COURTOIS Flavie (CHR Metz-Thionville Hôpital de Mercy 1 allée du Château 57245 Ars-Laquenexy) | LANHER Perrine (CHR Metz-Thionville Hôpital de Mercy 1 allée du Château 57245 Ars-Laquenexy) | NOIREZ Veronique (CHR Metz-Thionville Hôpital de Mercy 1 allée du Château 57245 Ars-Laquenexy) |

Introduction

L’UMAC compte 24 sièges et accueille en moyenne 47 patients par jour d’hématologie, d’oncologie, de pneumologie et de gastroentérologie. Des retards de prise en charge sont réguliers, générant une insatisfaction générale sur l’ensemble du parcours du patient. Une optimisation des organisations tant en service, qu’en Unité de Pharmacie Clinique Cancérologique (UPCC) est nécessaire. Une des solutions envisagées, est l’élaboration par l’UPCC d’une base de données des durées de chaque protocole de chimiothérapie. Elle servira de référentiel dans l’outil centralisé de planification, DxPlanning® (Médasys), géré par un secrétariat unique.

Matériels et méthodes

L’identification des protocoles prescrits en UMAC les six derniers mois a été réalisée à partir du logiciel de prescription Chimio® (Computer Engineering). Les protocoles ont été détaillés en tenant compte des temps de perfusion des chimiothérapies, de préparation et de perfusion des traitements adjuvants, de rinçage, d’hydratation et de surveillance. La collaboration avec l’équipe soignante a permis d’évaluer un temps forfaitaire pour les tâches annexes. Toutes ces données ont été recueillies dans un tableau Excel®.

Résultats

Les soignants ont évalué le temps forfaitaire à 30min, correspondant à l’installation du patient, la vérification de l’identité, la prise des constantes, le protocole de désinfection, le test du cathéter, le piquage et le raccompagnement du patient. La base de données obtenue comporte 217 protocoles prescrits en UMAC, triés par spécialité médicale et caractérisés chacun par un temps d’occupation du fauteuil. Un circuit particulier a été mis en place pour les protocoles dits « courts » par voie sous-cutanée et l’anticipation des prescriptions a été renforcée pour les protocoles « longs ». Cette base de données permet de renseigner dans DxPlanning®, une heure optimale de rendez-vous et le temps d’immobilisation du fauteuil. L’UPCC a plus de visibilité sur l’heure de dispensation attendue de la chimiothérapie et peut organiser sa propre planification.

Discussion/conclusion

Un premier écueil rencontré est la différence d’appellation entre le libellé exact du protocole issu de Chimio® et le nom « d’usage » utilisé par les soignants, qui peut conduire à des erreurs de planification. D’autres limites sont l’oubli de la prémédication per os à domicile qui doit être rattrapée sous forme intraveineuse, ou tout problème rencontré pendant l’administration, qui sont difficiles à anticiper et allongent le temps d’occupation du fauteuil. En service, cette organisation devrait résoudre les retards de prise en charge des patients et les dépassements d’horaires des soignants. Concernant l’UPCC, elle pointe la nécessité d’augmenter avec les médecins, le taux d’anticipation des prescriptions et des préparations, avec davantage de doses standardisées. Ce travail montre l’importance d’une collaboration étroite entre unités de soins et pharmacie, dans le souci de l’amélioration continue tant de la qualité que de la sécurité de prise en charge des patients atteints de cancers.