Résumé 164


Application numérique en cancérologie : attentes et besoins des patientes suivies pour cancer du sein

Thématique : Pharmacie clinique

Auteur(s) :
ARTUR-CORDIER Marion (Pharmacie) | GUEROULT-ACCOLAS Laure (CLCC Henri Becquerel) | DAOUPHARS Mikaël (Rouen) | (Patients en réseau) | (15bis rue jeanne d'ar 78100 Saint Germain en Laye) | (Pharmacie) | (CLCC Henri Becquerel) | (Rouen) |

Votre résumé doit être structuré de la manière suivante :

  • Introduction

Le virage ambulatoire en cancérologie modifie la relation entre les patients et les professionnels de santé (PDS). L’échange d’informations entre patients/PDS et entre ville/hôpital devient un enjeu majeur dans la prise en charge et le suivi du cancer. Pour faciliter ces échanges au domicile, nous avons souhaité connaitre les attentes et besoins des patientes suivies pour cancer du sein vis-à-vis d’une application numérique.

  • Matériels et méthodes

Un questionnaire en ligne, à choix multiples et champs libres, élaboré conjointement avec une association de patients, a été créé sous Google Forms®. Différentes thématiques sont abordées : Mon traitement, Mon accès à l’information, La reprise d’une activité professionnelle, L’activité physique adaptée (APA), Mon alimentation, Mon identité numérique.

  • Résultats

100 femmes ont répondu au questionnaire, dont 80 âgées entre 40 et 60 ans et 12 de plus de 60 ans. Concernant la thématique Mon traitement : seules 2 ne connaissent pas leur type d’anticancéreux ; 2 l’oublient souvent et 26 rarement. Pour faire face à ces oublis, 47 ont mis en place une solution pour ne pas oublier : alarme de téléphone, pilulier... sachant que 48% prennent d’autres traitements que leur anticancéreux. 93% connaissent les effets indésirables (EI) de leur traitement mais seulement 46% connaissent les moyens de prévention adéquats. 56% et 32% savent, respectivement, quoi faire en cas de survenue d’EI connus et imprévus : 62% ont déjà contacté un PDS (dans 74% des cas : leur médecin traitant (MT)). Concernant la thématique Accès à l’information , 19 patientes ont eu des informations par leur oncologue, 9 par le binôme oncologue/MT et 9 par le trio oncologue/MT /pharmacien d’officine et 6 n’ont eu des informations que par leur MT. 12 patientes ont jugé cet apport d’informations insuffisant. L’échange d’informations et la coordination entre les PDS hospitaliers et libéraux semblent peu exister pour 31% des patientes. 59 patientes souhaiteraient pouvoir accéder à des informations via une application numérique, 65 via un site Web. Leurs principales sources d’informations sont les PDS (79%), Internet (66%) les associations de patients (51%). En termes d’Identité numérique : 94% possèdent un smartphone ou une tablette avec des applications numériques, 82% sont adeptes des réseaux sociaux et 81% consultent régulièrement des sites sur le thème de la santé. Des résultats ont également été obtenus sur les thématiques La reprise d’une activité professionnelle , L’APA , Mon alimentation.

  • Discussion/Conclusion

Pour répondre aux attentes de ces patientes, une application numérique devra répondre à plusieurs critères : émaner de PDS et d’associations de patients, apporter des informations sur les EI (prévention, gestion), favoriser la coordination entre les PDS pour promouvoir un continuum dans le parcours de soins à domicile.