Résumé 185


Estimation du coût du mélanome métastatique en France à partir de données en vie réelle à partir de la cohorte MelBase

Thématique : Pharmacoéconomie

Auteur(s) :
Kandel Marguerite (114 Rue Edouard Vaillant) | Allayous Clara (94800 Villejuif) | Dalle Stéphane (1 Avenue Claude Vellefaux) | Mortier Laurent (75010 Paris) | Dalac Sophie (3 Quai des Célestins) | Dutriaux Caroline (69002 Lyon) | Leccia Marie-Thérèse (2 Avenue Oscar Lambret) | Guillot Bernard (59000 Lille) | Saiag Philippe (2 Bd Maréchal de Lattre of Tassigny) | Lacour Jean-Philippe (21000 Dijon) | Legoupil Delphine (1 Rue Jean Burguet) | Lesimple Thierry (33000 Bordeaux) | Aubin François (Avenue Maquis du Grésivaudan) | Beylot-Barry Marie (38700 La Tronche) | Descamps Vincent (549 Avenue du Professeur Jean Louis Viala) | Lok Catherine (34000 Montpellier) | Granel-Brocard Florence (9 Avenue Charles de Gaulle) | Stoebner Pierre (92100 Boulogne-Billancourt) | Dupuy Alain (4 Avenue Reine Victoria) | Maubec Eve (06000 Nice) | Stefan Andrea (2 Avenue Foch) |

 

  • Introduction

La prise en charge du mélanome métastatique (MM) a connu de grandes avancées thérapeutiques au cours des dernières années, marquée par l’arrivée de sept molécules innovantes (thérapies ciblées et immunothérapies) et coûteuses. La dernière étude française sur le coût du MM avait estimé que le coût moyen par patient était de 1653€ en 2004 (Chevalier et al). Face au bouleversement de la prise en charge de ces patients, il est important de réévaluer ce coût. L’objectif de ce travail est d’estimer le coût de la prise en charge du MM en France en 2017, à partir de données en vie réelle.

  • Matériels et méthodes

Les coûts ont été estimés du point de vue de l’assurance maladie et ont été calculés à partir des données de ressources consommées de la cohorte MelBase, une cohorte de patients atteints de mélanome de stade III non résécable ou stade IV, issus de 26 centres français, qui comprend un recueil prospectif de données cliniques, biologiques, économiques et de qualité de vie par patient.

Les ressources consommées incluent les traitements, les hospitalisations, la radiothérapie, les consultations, les examens radiologiques et biologiques, depuis le diagnostic du stade métastatique jusqu’aux dernières nouvelles du patient. La valorisation monétaire a été réalisée en utilisant les tarifs nationaux. Un coût dit « observé » correspondant au coût entre la date d’inclusion du patient jusqu’à sa date de dernier suivi a été calculé. Si le cout observé représente le coût total de la prise en charge pour les patients décédés, il est sous-estimé et censuré pour les patients encore vivants. Pour ces patients, une extrapolation de la survie et des coûts a été réalisée en utilisant un modèle multi-états, qui décrit la prise en charge du patient selon les lignes de traitements et ses facteurs pronostiques.

  • Résultats

Les coûts sont estimés sur 955 patients inclus entre mars 2013 et décembre 2016, d’âge moyen 65 ans et 59% sont des hommes. Le suivi médian est de 10.2 mois et 450 (47%) patients sont décédés. La durée de vie moyenne des patients est évaluée à 1.7 ans, dont 0.5 ans en 1ère ligne et 1.2 ans en 2nde ligne et plus. Le coût moyen total de la prise en charge s’élève à 202 693 €, dont 79% liés aux médicaments, 17% liés aux hospitalisations et 4% liés aux autres coûts.

  • Discussion/Conclusion

La mise sur le marché des nouveaux médicaments dans le MM s’est accompagnée d’une augmentation très significative des coûts, en lien avec une survie prolongée. Avec un coût de prise en charge plus de 100 fois supérieur à celui de 2004 il se pose la question de la soutenabilité financière pour l’assurance maladie.