Résumé 190


Evaluation de la formation du personnel soignant à l’administration du Blinatumomab au CHU de Poitiers

Thématique : Assurance qualité

Auteur(s) :
Boucher Samuel (2 rue de la milétrie) | Bauwens Delphine (86000 Poitiers) | Princet Isabelle (2 rue de la milétrie) | (86000 Poitiers) | (2 rue de la milétrie) | (86000 Poitiers) |

 

  • Introduction

Le Blincyto® (Blinatumomab) est un anticorps bispécifique (CD19/CD3) indiqué dans le traitement des Leucémies Aiguës Lymphoblastiques B avec chromosome Philadelphie négatif en rechute ou réfractaire. Sa demi-vie courte impose une administration en perfusion intraveineuse continue sur 28 jours. Cependant, sa stabilité n’est que de 96 heures. Ces contraintes physico-chimiques imposent une parfaite coordination entre la préparation de la chimiothérapie et sa pose par l’équipe soignante. Une formation du personnel soignant est indispensable avant la prise en charge des patients.

Le but de notre travail est d’évaluer la pertinence de notre formation auprès du personnel soignant et d’apporter les améliorations nécessaires.

  • Matériels et méthodes

Après avoir ciblé les services de soins susceptibles de faire du Blincyto®, une rencontre a été organisée avec les équipes médicales concernées dans laquelle une présentation du médicament  a été faite et les modalités de prescription et d’administration ont été évoquées (créneaux pour changer la poche (heure et jour), non rinçage des tubulures…). Une fiche de bon usage a été élaborée à ce moment-là. Puis un relevé des non-conformités a été effectué.

Chaque non-conformité a été documentée par un pharmacien de l’URC.

  • Résultats

Du 1er janvier 2017 au 1er août 2017, 5 patients ont reçu ce traitement représentant un total de 88 poches. 42 ont été posées dans le service d’hématologie (33 (37,5%) en Hospitalisation Complète (HC) et 9 (10,2%) en Hôpital De Semaine (HDS)) et 46 (52,3%) en HAD.

Incidents HAD                          Hospitalisation
HDS HC
Poche terminée avec 2h de retard 0 3 5
Poche terminée avec 2h d’avance 0 1 13
Autres 1

(fuite de la préparation)

2

(mauvaise coordination avec l’HAD)

1

(mauvaise conservation de la poche)

  • Discussion/Conclusion

Initialement, tous les services avaient suivi la même formation et pourtant on observe une grande disparité des résultats entre HAD et Hospitalisation Complète ou de Semaine.

Cela s’explique par la différence d’effectif entre les services. En effet,  l’HAD dispose d’une petite équipe avec peu de turn-over contrairement aux autres services étudiés dans lesquels l’infirmière posant la poche est rarement la même, et n’a peut-être pas bénéficié de la formation initiale. D’où la nécessité d’une fiche écrite pour assurer le bon usage du médicament.

La rencontre du personnel soignant par le pharmacien à chaque non-conformité, a permis d’identifier des pratiques infirmières méconnues de la pharmacie (certaines préparations se terminant plus tôt s’expliquaient par l’ajout sur le circuit de perfusion de raccord), permettant une amélioration de la fiche de bon usage.

Par ces particularités d’administration, le personnel paramédical doit être accompagné par l’équipe pharmaceutique dans sa démarche de soin par Blincyto®. Une formation orale est insuffisante. Et la rédaction d’une fiche de bon usage, évoluant en fonction des pratiques, est nécessaire.

10