Résumé 220


Sensibilisation des patients sur l’usage irrationnel des plantes médicinales au cours de traitement anticancéreux

Thématique : Organisation hospitalière

Auteur(s) :
HOUDA ATTJIOUI (Institut national d'oncologie Rabat- Maroc) | N. BERRADA (Institut national d'oncologie Rabat- Maroc) | Nabila abahsaine (Institut national d'oncologie Rabat- Maroc) | SABER BOUTAYEB (Institut national d'oncologie Rabat- Maroc) | SAMIRA SERRAGUI (Institut national d'oncologie Rabat- Maroc) | LAILA CHEMLAL (faculté de medecine et pharmacie de rabat) | BOUCHRA MEDDAH (Institut national d'oncologie Rabat- Maroc) |

Introduction et objectifs

De nombreuses plantes ont une valeur médicinale lorsqu’elles sont utilisées dans des conditions strictement contrôlées. L’usage irrationnel des plantes médicinales (PM) pose de sérieux problèmes de santé publique, particulièrement pour les patients sous traitements anticancéreux, elles peuvent être source de troubles divers pouvant même entrainer la mort.
L’étude avait pour objectif : la réduction de la consommation des plantes médicinales  à l'aide de la diffusion d'informations sur les effets indésirables de ces plantes et d'une éducation du public.

Matériels et Méthodes

La diffusion d’informations sur les effets indésirables des plantes a été réalisée sous forme de séance  de sensibilisation dont la conception reposait sur un triptyque information-éducation-communication .Cet ensemble a été créé en prenant en compte les problèmes d'utilisation incontrôlée des PM et de l'apparition des effets indésirables de ces dernières.
La séance de sensibilisation  comportait trois parties: Première partie était dédiée au recueil des informations sur l’usage des PM par les patients atteints du cancer ,deuxième partie à  l’éducation des patients sur les conséquences de l’usage irrationnel des plantes médicinales et la troisième partie à la communication (consacrée à réponde  aux questions des patients).

Résulats 
Cette  sensibilisation s'adressait spécialement aux patients ayant confirmé l’utilisation des plantes (avant le traitement ou après le traitement ou en concomitance avec le traitement) soit 15 % des patients. Au cours de cette enquête nous avons remarqué que 97 % des patients cancéreux utilisateurs des plantes médicinales ne divulguent pas    l’information de l’utilisation des PM à leurs médecins traitants. Les effets indésirables résultant de l’utilisation de ces  plantes ont été recensés chez 8% des cas. L’utilisation de certaines plantes médicinales faisait  l’objet d’un souci et de questionnements constants d’un grand nombre de patients atteints de cancer de notre institut, pour cela nous avons  donc initié  une éducation  des patients et une sensibilisation sur  l’usage irrationnel des plantes médicinales chez ces patients.
En Outre, des supports de sensibilisation  (affiches, brochures, vidéo de sensibilisation) sont en cours d’élaboration portant des messages ciblés sur la pratique irrationnelle des plantes médicinales et des conséquences de cette utilisation et la nécessité du respect des conseils des professionnels de santé.

Conclusion

Les plantes médicinales sont utilisées dans un but thérapeutique, ce qui peut engendrer des intoxications plus ou  moins graves, Nos résultats ont  montré la nécessité d’une sensibilisation beaucoup plus large de la population  marocaine cancéreuse contre l’usage irrationnel et abusif de ces plantes.