Résumé 234


Evaluation multicentrique de la toxicité hématologique du palbociclib en soins courants

Thématique : Pharmacie clinique

Auteur(s) :
Petit-Jean Emilie (Département de pharmacie) | Streicher Caroline (Centre Paul Strauss) | Bertrand Benjamin (Strasbourg) | Paulin Caroline (Service Pharmacie) | Verrière Benjamin (Centre Hospitalier de Brive) | Annereau Maxime (Service Pharmacie) | Prébay Danielle (Centre Hospitalier de Grasse) | Coliat Pierre (Service Pharmacie) | (Centre Hospitalier de Montargis) | (Centre Hospitalier d'Antibes) | (Service Pharmacie) | (Gustave Roussy) | (Paris) | (Département Pharmacie) | (Centre Paul Strauss) | (Strasbourg) | (Département Pharmacie) | (Centre Paul Strauss) | (Strasbourg) |

Introduction

La principale toxicité dose limitante du palbociclib est la toxicité hématologique, notamment sur la lignée granuleuse. La neutropénie pouvant compromettre la réussite du traitement, nous avons souhaité l’évaluer en soins courants. L’objectif était de déterminer i) les facteurs prédictifs de survenue d’une neutropénie de grade ≥ 3, ii) le délai d’apparition, iii) l’influence de cette toxicité sur la durée du traitement.

Méthode

Une étude rétrospective multicentrique (6 centres) entre fin Mars 2016 et fin Juin 2017 a été menée. Durant cette période, 92 initiations de traitement par palbociclib ont été analysées. Les facteurs de risque de survenue d’une neutropénie de grade ≥ 3, ont été évalués par une analyse univariée. Les variables testées étaient : l’âge (> 65 ans, ou > 75 ans), les valeurs des PolyNucléaires Neutrophiles (PNN) avant l’initiation du palbociclib, le nombre de co-médications, la présence d’une interaction pouvant influencer l’exposition au palbociclib (inhibiteur de la pompe à proton, IPP ou inhibiteur enzymatique), le statut OMS, le poids, la surface corporelle, et le nombre de ligne de traitement anticancéreux. L’influence de la survenue d’une neutropénie de grade ≥ 3 sur la durée du traitement, a été comparée par le log-rank test. Le seuil de significativité était fixée à α = 0.05.

Résultats

Dans cette étude,  58% (n=53) des patients ont eu une neutropénie de grade ≥ 3 (PNN ≤ 1 G/L). La neutropénie a été responsable de 3 (9%) arrêts de traitement. La majorité (74% ; n =37) des neutropénies est apparue dès le 1er cycle et 71% de ces patients ont eu au moins un nouvel épisode de neutropénie de grade ≥ 3. Sur les 13 réductions de dose après le 1er cycle (14%), la moitié de ces patients n’auront aucun nouvel épisode de neutropénie de grade ≥ 3.

L’analyse univariée a montré 3 facteurs de risque de survenue d’une neutropénie de grade ≥ 3 ; une valeur initiale des PNN < 3.6 G/L (p=0.0009), l’association du palbociclib avec un inhibiteur enzymatique (p=0.0218) et un poids < 60 kg (p=0.02). L’association du palbociclib à un IPP est un facteur protecteur (p=0.045).

Aucune influence de la survenue d’une neutropénie de grade ≥ 3 sur la durée du traitement ou le nombre de cycle réalisé n’a été montrée dans notre étude.

Conclusion

Cette étude permet de mieux décrire la toxicité hématologique du palbociclib. Les facteurs de risques de survenue d’une neutropénie démontrent l’intérêt de réaliser un bilan médicamenteux à l’initiation d’un traitement par palbociclib et d’avoir une analyse pharmaceutique approfondie pour identifier les interactions. Cependant, dans cette étude, la neutropénie ne semble pas avoir d’impact sur la durée du traitement.

10