Résumé 236


L'utilisation de l'ATPmétrie dans le contrôle microbiologique d'une zone à atmosphère contrôlée : un nouvel indicateur de propreté ?

Thématique : Assurance qualité

Auteur(s) :
Laetitia Federici (Service de Pharmacie) | Victor Massot (Hôpital Robert Debré) | Julien Molina (48 boulevard Sérurier) | Olivier Bourdon (75019 Paris) | Thomas Storme (France) | (Service de Pharmacie) | (Hôpital Robert Debré) | (48 boulevard Sérurier) | (75019 Paris) | (France) | (Service de Pharmacie) | (Hôpital Robert Debré) | (48 boulevard Sérurier) | (75019 Paris) | (France) | (Service de Pharmacie) | (Hôpital Robert Debré) | (48 boulevard Sérurier) | (75019 Paris) | (France) | (Service de Pharmacie) |

Introduction

La maîtrise de la contamination microbiologique au sein d’une zone à atmosphère contrôlée (ZAC) est essentielle pour garantir la stérilité des préparations. Les géloses, technique de référence, ne donnent des résultats que dans les 2 à 5 jours, ce qui retarde la mise en place d’éventuelles mesures correctives si mise en évidence de germes. L’ATPmétrie est une méthode rapide de détection de la contamination biologique.

L’objectif est de tester l’ATPmétrie au sein de la ZAC d’une l’unité de reconstitution centralisée des cytotoxiques (URCC) et de la comparer à la méthode de référence.

Matériel et méthode

L’ATPmétrie repose sur une réaction enzymatique entre l’ATP produit par les cellules vivantes et un réactif aboutissant à la production de photons, détectés par un luminomètre et traduit en Unité de Lumière Relative (URL).

Un plan d’échantillonnage a été établi et comprend 15 points critiques allant du sas d’habillage à l’intérieur de la ZAC. Ces points sont prélevés à 10 reprises (n=150) à l’aide du matériel d’ATPmétrie de 3 laboratoires (3M, SOPAC,  Alliance Bio Expertise) et à partir des géloses.

Pour déterminer le seuil au-delà duquel on considère que la contamination (en URL) est positive, on utilise la courbe de ROC.

Pour mesurer la concordance entre les 3 laboratoires et la méthode de référence, on utilise le test kappa de Cohen (K). Les seuils d'interprétation de la méthode sont : [K ≥ 0,8] = concordance excellente, [0,8 > K ≥ 0,6] = satisfaisante, [0,6 > K ≥ 0,4] = moyenne, [0,4 > K ≥ 0,2] = faible, [0,2 > K] = très faible.

Résultats

La courbe de ROC détermine les seuils optimaux de contamination en URL (3M = 380, SOPAC = 150, Alliance Bio Expertise = 390). Au-dessus de ces valeurs, les prélèvements sont considérés comme contaminés.

La comparaison de l'ATPmétrie avec la méthode de référence par le test K de Cohen montre une bonne concordance pour 3M et Alliance Bio Expertise (respectivement K=0,72 et K=0,64, p<0,0001), et modérée pour SOPAC (K=0,56, p<0,0001).

Discussion

L’ATPmétrie, qui est très largement utilisée dans le domaine de l’agroalimentaire, nous a fourni des résultats concluants pour une utilisation en ZAC, comme indicateur de propreté : facilité d’emploi, rapidité, valeurs quantitatives. Pour les laboratoires 3M et Alliance Bio Expertise, une bonne corrélation est établie entre cette technique et la méthode de référence, malgré des seuils de détection plus bas qu’en agroalimentaire. Néanmoins, elle ne se substitue pas aux géloses qui seules permettent l’identification des germes pour le moment, générant ainsi un surcoût.