Résumé 248


Bilan d'utilisation du VIDAZA en 2015 et 2016 au sein du CH de Béziers

Thématique : Suivi thérapeutique

Auteur(s) :
FLOUTARD Edith (2 rue Valentin Hauy) | SPORTOUCH Marie Hélène (34500 Béziers) | (2 rue Valentin Hauy) | (34500 Béziers) |

  • Introduction

L’azacitidine est un agent hypométhylant,  prescrit  dans le traitement des syndromes myélodysplasiques (SMD), des leucémies myélomonocytaires (LMMC) et des leucémies aiguës myéloblastiques (LAM). Depuis son AMM, 158 patients ont été traités par VIDAZA au sein du CH Béziers et un bilan d’utilisation axé sur l’impact transfusionnel du traitement nous a semblé intéressant.

  • Matériels et méthodes

Etude rétrospective sur 24 mois [01/01/2015-31/12/2016]. A partir du dossier patient informatisé, et des logiciels CHIMIO® et PHARMA®, nous avons relevé : indications, nombre de cures, nombre de concentrés de globules rouges (CGR), de plaquettes d’aphérèse (CPA), de facteurs de croissance hématopoïétiques (FCH) reçus durant les 6 mois précédant et suivant l’instauration du traitement. L’analyse des données portant sur l’impact transfusionnel du traitement concerne les patients myélodysplasiques.

  • Résultats

Vingt-quatre patients répondent aux critères d’inclusion (1ère cure d’azacitidine en 2015-2016 ; nombre de cures ≥6). L’âge moyen est de 75[61-92] ans, la mortalité de 29% (n=7). Le nombre moyen de cures reçues est de 14.8 [6-29]. Le diagnostic de myélodysplasie est posé pour 58% (n=14) des patients, contre 42 % porteurs d’une LAM (n=10).

Sur les 14 patients myélodysplasiques, 43 % (n=6) n’ont pas eu de transfusions de CGR après la 1ère cure d’azacitidine. Un seul de ces 6 patients a reçu des CGR avant la 1ère cure et un seul a reçu des facteurs de croissance après la 1ère cure. Pour ces 6 patients, le nombre de cures moyen est de 18.2 [14-29] contre 12.7 [6-22] cures chez les patients myélodysplasiques sous VIDAZA ayant reçu des CGR.

Nous avons fait une analyse de sous-groupes et étudié: les patients (P1 n=4) ayant reçu moins de 1 an de traitement, ceux ayant reçu au moins 13 cures (P2 n=10). Le nombre moyen de cures reçues est de 8,75[6-12] pour P1 et de 18,3[14-29] pour P2. Les transfusions de ces 2 sous-populations avant et après l’instauration du VIDAZA sont comparées. Le nombre moyen de CGR reçus avant traitement par P1 est de 3 et de 13 après. Pour P2, la moyenne est de 1,6 CGR avant et de 2 après. Concernant les CPA, le chiffre varie de 2 à 9,75 pour P1, et de 0,2 à 0,4 pour P2. Pour P1, 9 FCH/patient ont été prescrits avant la 1ère cure, 24 après. Pour P2, aucun FCH n’a été prescrit avant le traitement, contre 11 FCH/patient après.

  • Discussion/Conclusion

Dans notre analyse, le nombre de transfusions chez les patients myélodysplasiques augmente après l’instauration d’un traitement par azacitidine. Néanmoins, on constate une diminution des transfusions chez les patients longuement traités.

L’étude sera présentée à l’équipe médicale du service d’hématologie et sera poursuivie dans le but d’optimiser la prise en charge des patients traités par azacitidine, en considérant la tolérance au traitement et l’évaluation de la nécessité de poursuivre le traitement.

10