Résumé 249


Automatisation de la préparation des chimiothérapies : bilan de l’activité de production effectuée avec le robot Kiro Oncology®

Thématique : Pharmacotechnie

Auteur(s) :
Marion Jobard (Service de Pharmacie Clinique) | Cyrille Cros (Groupe des Hôpitaux Universitaires Paris Centre) | Nathalie Carré (site Hôtel-Dieu) | Amal Rahal (1 place du Parvis Notre Dame) | Gaëlle Abachin (75004 Paris) | Coline Guillet (France) | Sophie Vincent (Service de Pharmacie Clinique) | Marie-Laure Brandely-Piat (Groupe des Hôpitaux Universitaires Paris Centre) | Rui Batista (site Hôtel-Dieu) | (1 place du Parvis Notre Dame) | (75004 Paris) | (France) | (Service de Pharmacie Clinique) | (Groupe des Hôpitaux Universitaires Paris Centre) | (site Hôtel-Dieu) | (1 place du Parvis Notre Dame) | (75004 Paris) | (France) | (Service de Pharmacie Clinique) | (Groupe des Hôpitaux Universitaires Paris Centre) | (site Hôtel-Dieu) |

Introduction

Un robot de préparation des chimiothérapies, Kiro Oncology® (KiroGrifols, Espagne) a été installé dans notre unité pour faire face à une augmentation de l’activité. En production depuis juin 2016, il assure avec l’assistance d’un préparateur la préparation d’une partie des poches et diffuseurs de cytotoxiques. L’objectif de ce travail est de dresser le bilan de l’activité de production effectuée avec le robot.

 

Matériels et Méthodes

Le robot Kiro Oncology® fonctionne par cycle de préparations. Il peut effectuer de 1 à 8 préparations par cycle selon la nature du contenant final et des préparations réalisées. Il possède deux bras robotisés : un pour l'extraction du médicament du flacon et son injection dans le contenant final et un pour la reconstitution des médicaments lyophilisés, leur agitation et la gestion des reliquats. Les préparations éligibles à l’automatisation sont envoyées sur le logiciel du robot depuis le logiciel Chimio® (Computer engineering, France). Le recueil de données suivantes a été effectué sur une année : liste des molécules paramétrées sur le robot, nombre et nature des préparations réalisées, nombre de préparations détruites et motif de destruction, nombre de jours de fonctionnement et d’arrêt du robot et motif de l’arrêt.

 

Résultats

Vingt et un médicaments ont été paramétrés dont 6 avec reconstitution. Sur la période analysée, 4235 préparations (4099 poches et 136 diffuseurs) ont été fabriquées à l’aide du robot soit 17% des préparations produites pour le groupe hospitalier. Trente-huit préparations ont été détruites : 30 pour problème d’injection dans le contenant final, 3 pour une exactitude en dehors des spécifications, 2 pour problème d’extraction du médicament et 1 pour erreur sur la poche de solvant. Le motif de destruction n’a pas été spécifié pour 2 préparations. Le robot a fonctionné 193 jours sur les 251 jours ouvrés (77%). Il n’a pas été utilisé 36 jours pour des raisons techniques et 22 jours en raison d’un effectif personnel insuffisant. L’évolution de la productivité sur l’année analysée est la suivante : 21,2 préparations/jour en moyenne sur la période de M1 à M4, 19,9 de M5 à M8 et 26,2 de M9 à M12 avec une moyenne globale sur les 12 mois de 21,9 [min 3 ; max 42].

 

Discussion/Conclusion

Le bilan de ces 12 mois est mitigé. Même si une amélioration de la productivité est observée sur les 4 derniers mois, le nombre moyen de préparations journalières reste insuffisant au regard de l’activité générée par un préparateur en préparation manuelle sous isolateur. Toutefois, le robot demeure un outil innovant pour sécuriser le circuit de production et soulager le préparateur pour la réalisation des préparations pouvant générer des troubles musculosquelettiques. Notre unité travaille actuellement en collaboration avec la société KiroGrifols pour apporter des évolutions permettant d’augmenter la productivité.