Résumé 25


Mise en place d’une formation continue pour les préparateurs impliqués dans la préparation des cytotoxiques

Thématique : Pharmacotechnie

Auteur(s) :
Morgane Renault-Mahieux (Institut Mutualiste Montsouris Service Pharmacie 42 boulevard Jourdan 75014 Paris) | Antoine Sapin (Institut Mutualiste Montsouris Service Pharmacie 42 boulevard Jourdan 75014 Paris) | Béatrice Le Menn (Institut Mutualiste Montsouris Service Pharmacie 42 boulevard Jourdan 75014 Paris) | Sandra Camps (Institut Mutualiste Montsouris Service Pharmacie 42 boulevard Jourdan 75014 Paris) |

  • Introduction

Les médicaments cytotoxiques injectables sont préparés au sein d’unités spécialisées (UPC) par des préparateurs sous la responsabilité des pharmaciens. Les Bonnes Pratiques de Préparation préconisent une formation continue et spécifique du personnel ainsi que des évaluations régulières. L’objectif de ce travail était de mettre en place un système d’évaluation et de formation théorique continue des préparateurs impliqués dans l’UPC.

  • Matériels et méthodes

Cinq items ont été choisis : cancers et stratégies thérapeutiques (CST), molécules (M), particularités de préparation des molécules (PP), environnement de préparation (EP) et procédures à suivre en cas d’incident (PSI). L’évaluation des attentes sur les sujets et les supports de formation a été réalisée à l’aide d’un questionnaire, et l’évaluation des besoins à l’aide de QCM sur les 5 items et d’un entretien individuel. Les items dont le taux de bonnes réponses était inférieur à 75% ont été considérés comme axe d’amélioration. Des outils de formation ont été mis en place et une évaluation précoce a été réalisée à l’aide d’un questionnaire de satisfaction (échelle de Likert en 10 items sur le fond et la forme).

  • Résultats

Un livret d’accueil et de formation individuel a été rédigé reprenant les 5 items. Cinq préparateurs étaient concernés. Leurs attentes concernaient les CST, les M et les PP, avec des supports d’apprentissages de type cours et fiches. Suite à l’évaluation des besoins, les taux de bonnes réponses étaient respectivement de 58% pour les CST, 70% pour les M, 67,5% pour les PP, 90% pour l’EP, 64.4% pour les PSI, soit 4 items avec un taux de bonnes réponses inférieur à 75%. Les résultats concernant les PP étant dus à un préparateur inexpérimenté, les PP ont été revues individuellement avec celui-ci. Par conséquent, seuls les items CST, M et PSI ont été déterminés comme axes d’améliorations : rédaction de fiches molécules mises à disposition des préparateurs et dispensation de cours magistraux sur les CST une fois par mois. Des mises en situations sur les PSI sont prévues.

Le questionnaire de satisfaction a révélé une bonne satisfaction des préparateurs vis-à-vis cours magistraux.

  • Discussion/Conclusion

La formation des préparateurs est un travail d’équipe nécessitant un fort investissement en temps et compétence. Les préparateurs étaient demandeurs de formation continue et ont été satisfaits des solutions proposées. Cependant, une formation continue nécessite un échelonnement temporel, et il conviendra d’évaluer la pérennité du programme ainsi que sa pertinence à l’aide d’une évaluation des connaissances à long terme. En parallèle de ces formations théoriques, des formations pratiques sont en développement.

10