Résumé 250


Le circuit de préparation des chimiothérapies : qu’en savent les patients ?

Thématique : Organisation hospitalière

Auteur(s) :
BOURSIER AMELIE (8 rue du batonnier mahiu) | ABDAOUI AHMED (batiment C entrée 4 appt 59 80000 AMIENS) | CHEHIMI MOHAMAD (centre hospitalier Saint Quentin 1 Avenue Michel de l'Hospital) | MOUHANDIZ PAOLA (02321 Saint-Quentin) | ROUTIER SIMON (centre hospitalier Saint Quentin 1 Avenue Michel de l'Hospital) | HOUBERT AUDREY (02321 Saint-Quentin) | (centre hospitalier Saint Quentin 1 Avenue Michel de l'Hospital) | (02321 Saint-Quentin) | (centre hospitalier Saint Quentin 1 Avenue Michel de l'Hospital) | (02321 Saint-Quentin) | (centre hospitalier Saint Quentin 1 Avenue Michel de l'Hospital) | (02321 Saint-Quentin) |

Introduction :

Suite à l’interrogation de plusieurs patients liée au délai entre leur arrivée en hôpital de jour et l’administration de leur chimiothérapie, l’équipe pharmaceutique et celle de l'hôpital de jour de cancérologie ont décidé d’améliorer l’information délivrée aux patients sur le circuit de préparations de leurs chimiothérapie en réalisant tout d’abord un état des lieux de leurs connaissances puis en communiquant sur le circuit.

Matériel et méthodes :

Un questionnaire a été réalisé par un groupe de travail. Celui-ci comportait 5 questions à choix multiples portant sur : le lieu et le personnel impliqué dans la préparation des chimiothérapies, la validation pharmaceutique, le nombre de préparations journalières réalisées au sein de notre établissement ainsi que sur le délai entre la prescription et la mise à disposition des chimiothérapies aux infirmières.

 

Résultats :

Trente quatre questionnaires ont été complétés par les patients de l’hôpital de jour de cancérologie entre le 2 et le 9 août 2017.
Les résultats montrent que 50% des patients ne savent pas que leurs chimiothérapies sont préparées au sein d’une unité réservée à la reconstitution des cytotoxiques et 11,7% des patients pensent que leurs chimiothérapies sont fabriquées par l’industrie pharmaceutique.
Les patients savent majoritairement (88,2%) que ce sont les préparateurs en pharmacie qui reconstituent leurs chimiothérapies alors que respectivement 8,8% et 3% pensent qu’il s’agit des médecins et des infirmières.
L’activité de validation pharmaceutique des prescriptions est connue par 44,1% des patients.
Le temps nécessaire depuis la préparation jusqu’à la mise à disposition d’une cure de chimiothérapie aux infirmières est correctement estimé à 1 heure pour 64,7% des patients.

Discussion/ conclusion :

Ces résultats montrent que les étapes du circuit de préparation des chimiothérapies sont mal connues des patients. S’ils savent pour la majorité d’entre eux que ce sont les préparateurs en pharmacie qui les reconstituent, seule une minorité de patients a connaissance de l’existence d’une unité réservée à la reconstitution des cytotoxiques au sein de notre établissement. De la même façon, la notion de contrôle de la prescription médicale par un pharmacien leur est peu connue.
Au vu des résultats des questionnaires, un poster exhaustif sur le circuit des cytotoxiques a été mis à disposition des patients afin de décrire le rôle des nombreux professionnels intervenant ainsi que les différents contrôles présents à toutes les étapes du circuit des chimiothérapies permettant de garantir une préparation de qualité. Une seconde évaluation sera réalisée afin de vérifier l’efficacité de ce mode de communication.