Résumé 255


Optimisation d’une méthode ultrarapide de contrôle qualité pré-libératoire de quatre vinca-alcaloïdes par Chromatographie Liquide Haute Performance

Thématique : Pharmacotechnie

Auteur(s) :
Bernard Fanny (Service Pharmacie) | Jaccoulet Emmanuel (Hôpital européen Georges Pompidou) | Caudron Eric (AP-HP) | Prognon Patrice (Paris) | (France) | (Service Pharmacie) | (Hôpital européen Georges Pompidou) | (AP-HP) | (Paris) | (France) | (Service Pharmacie) | (Hôpital européen Georges Pompidou) | (AP-HP) | (Paris) | (France ; Lip(Sys)2) | (Chimie analytique pharmaceutique) | (Université Paris Sud) | (Paris Saclay) | (Chatenay-Malabry) | (France) | (Service Pharmacie) |

Introduction : Le contrôle pré-libératoire des anti-cancéreux est essentiel pour la sécurisation du circuit des chimiothérapies à l'hôpital. Les vinca-alcaloïdes (Vinblastine, Vindésine, Vincristine et Vinorelbine) ont une marge thérapeutique étroite nécessitant un contrôle analytique discriminant et quantitatif. Le spectre UV ne permettant pas de les discriminer, une méthode ultrarapide par Chromatographie Liquide (CLHP) couplée à une détection UV, basée sur leur temps de rétention (Tr), est nécessaire. L'objectif de ce travail a été l'optimisation de la séparation des quatre alcaloïdes. La validation de cette approche sera illustrée par la Vindésine.

Matériel et Méthodes : Les analyses sont réalisées sur une chaîne Thermofisher® munie d'une colonne C18 Accucore Polar Premium (50 X 4.6 mm ; 2.6 μm), avec pour phase mobile un tampon aqueux d'acétate de sodium 25 mM / Acétonitrile.
Les conditions optimales ont été déterminées par un plan d'expériences de Doehlert en optimisant le débit de la phase mobile, le pH du tampon et le pourcentage d'acétonitrile pour obtenir la séparation la plus rapide avec une résolution ≥ 1.3 pour la paire critique.
L'analyse quantitative de la Vindésine a été validée selon les critère ICH.

Résultats : L'effet du pH est majeur sur la résolution de la paire critique et le débit a pu être augmenté sans perte de résolution. Les conditions d'analyse optimales ont été : un pH de 5.1, 53% d'acétonitrile et un débit de 1.6mL/min. Dans ces conditions, la résolution critique était de 1.44 entre les pics de Vindésine et de Vincristine et le Tr de la dernière molécule éluée (Vinorelbine) était de 1.56 min.
Notre méthode d'analyse de la Vindésine est validée :
- qualitativement : les Tr des quatre alcaloïdes ont été significativement différents avec le Tr limitant (Vinorelbine) < 2 min.
- quantitativement : elle est fidèle (répétabilité < 0.30% et fidélité intermédiaire < 1.1%) en modèle non pondéré, avec un taux de recouvrement (justesse) de 97.6% [96.8-98.4].

Discussion-Conclusion : La détermination des conditions optimales d'analyse sur notre chaîne CLHP a permis la mise en place d'une méthode de contrôle qualité ultrarapide et résolutive de la Vindésine. Le plan de Doehlert à trois facteurs a permis de mieux appréhender les facteurs influents sur l'analyse des vinca-alcaloïdes. Au niveau qualitatif, notre méthode d'analyse s'est montrée discriminante (séparation des quatres vinca-alcaloïdes) et robuste (faible variation de réponses sur un grand nombre d'expériences). Sur le plan quantitatif, les résultats de l'analyse de la Vindésine ont été tout à fait satisfaisants notamment en termes de précision et de justesse (CV < 1.1%). Cette analyse ultrarapide contribue à une gestion et une sécurisation optimales du circuit des préparations des chimiothérapies. Par ailleurs, cette étude nous encourage à approfondir l'analyse des mécanismes de séparation des vinca-alcaloïdes.