Résumé 265


Activités Cytotoxiques, Antioxydantes et antibactériennes de Berberis hispanica and Erodium guttatum deux plantes médicinales marocaines

Thématique : Evaluations cliniques

Auteur(s) :
L. CHEMLAL (Faculté de Médecine et de Pharmacie – Université Mohammed V Rabat) | M. Benabbes (Faculté de Médecine et de Pharmacie – Université Mohammed V Rabat) | F. ELABOUI (Faculté de Médecine et de Pharmacie – Université Mohammed V Rabat) | F. AMRATI (Faculté de Médecine et de Pharmacie – Université Mohammed V Rabat) | B. Meddah (Laboratoire National de Contrôle de Médicament – Direction de Médicament et de Pharmacie Rabat) |

Introduction

La recherche des molécules naturelles aux propriétés cytotoxiques, antioxydantes et  antibactériennes est d’une grande importance dans le domaine de la recherche médicale et pharmaceutique. Dans ce contexte les extraits des plantes, ayant un usage traditionnel dans les pathologies cancéreuses constituent des sources potentielles de ce type de molécules. Dans notre étude, les extraits méthanoliques et aqueux de Berberis hispanica et de Erodium guttatum feront objet.

Matériels et méthodes

Les extraits des deux plantes sont obtenus après macération dans le solvant (méthanol 96 %, Eau distillée) pendant 24 H, à la température ambiante (25°C), suivie d’une double filtration sur coton puis sur papier filtre et évaporé au Rotavapor. L’étude de l’effet cytotoxique est réalisée grâce au test MTT sur deux lignées cellulaires RD et L208. L’effet antioxydant est étudié grâce aux tests FRAP, ABTS et DPPH. L’activité antibactérienne est testée sur trois souches : Escherichia coli K12 et Pseudomonas aeruginosa CECT 118 et Staphylococcus aureus CECT 976 grâce à la technique des puits.

Résultats

Pour les deux lignées cellulaires L208 et RD, le test de cytotoxicité a révélé des taux de viabilité cellulaire qui diminuent pour les deux extraits des deux plantes, en comparaison avec la référence utilisée, la méthotrexate. Tous les extraits ont démontrés des effets antioxydants très importants en comparaison avec les standards (acide ascorbique, acide gallique, BHT et Trolox). En ce qui concerne l’activité antibactérienne, seul l’extrait méthanolique d’E.guttatum exerce un effet antibactérien considérable sur les trois souches, tandis que celui de B.hispanica n’a aucun effet, alors que les extraits aqueux des deux plantes ont un effet modéré en comparaison avec la zone d’inhibition de l’antibiotique de référence.

Discussion

Les résultats obtenus dans le présent travail montrent que pour les deux lignées cellulaires, l’extrait aqueux et méthanolique des deux plantes suivent le même profil de diminution du taux de viabilité cellulaire, qui demeurent très important et nécessite des études plus approfondies. L’importante corrélation entre l’effet antioxydant de nos extraits et leur composition chimique (déjà étudiée) indique que cette dernière contribue fortement à la capacité antioxydante de nos extraits. En comparaison avec les zones d’inhibition de l’antibiotique de référence, l’effet inhibiteur envers la croissance de toutes les souches bactériennes testées reste sans très grande importance.