Résumé 272


Standardisation des doses de nivolumab : évaluation de la faisabilité

Thématique : Organisation hospitalière

Auteur(s) :
BELO Sephora (26 rue saint Paul 75004 PARIS) | JASKOWIEC Caroline (40 avenue de verdun 94000 CRETEIL) | CHOUAID Christos (40 avenue de verdun 94000 CRETEIL) | POULLAIN Stephanie (40 avenue de verdun 94000 CRETEIL) |

  • Introduction et objectifs :

Le nivolumab, anticorps monoclonal humain inhibant la chaîne de désactivation des lymphocytes T par liaison au récepteur PD-1, possède une autorisation de mise sur le marché pour le cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC), à la posologie de 3mg/kg toutes les deux semaines. Celle-ci est associée à un risque d’erreurs médicamenteuses, mais aussi à un gaspillage correspondant à des dépenses en coûts de santé non négligeable.

L’objectif de cette étude est de définir un schéma posologique du nivolumab par la standardisation des doses en utilisant la méthode du dose-banding, tout en démontrant, grâce à un modèle pharmacocinétique de population (PPK) du nivolumab, la non infériorité de ce nouveau schéma quant à l’exposition des patients.

  • Matériels et méthodes

Bilan d’activité des prescriptions et de la production de nivolumab de janvier 2016 à décembre 2016, incluant un bilan économique.
Analyse de la faisabilité de la standardisation des doses, en tenant compte des présentations disponibles.
Détermination en comité pluridisciplinaire des  doses standard  par la méthode du  Dose Banding.
Etude simulatrice de l’exposition des patients aux doses standard (Aire Sous la Courbe (ASC), Clairance individuelle) en utilisant un modèle PPK et étude comparative des paramètres pharmacocinétiques des deux schémas.

  • Résultats

496 prescriptions ont été analysées. Celles-ci concernaient 84 patients : 23% de femmes, 77% d’hommes, âge médian 63 ans [38-83], poids médian 67 kg [35-120]. Ces prescriptions ont donné lieu à la production de 496 préparations de nivolumab correspondant à 53 doses différentes. Le coût total de la production était de 1 322 424 € dont 48 821 € de perte liée aux reliquats des flacons non utilisés.
La détermination des doses standards a permis de définir 7 doses : 120 ; 140 ; 180 ; 200 ; 220 ; 260 et 300 mg qui recouvrent 97 % des doses préparées. Le pourcentage de variation obtenu par rapport aux doses en mg/kg est compris entre +11% et -11% pour l’ensemble des intervalles de poids [38-110 kg].L’étude des paramètres pharmacocinétiques des patients a permis de mettre en évidence une absence de corrélation significative entre le poids et la Clairance individuelle en nivolumab (R²=0.27) et n’a pas mis en évidence de différence significative entre les ASC moyennes de chaque tranche de poids, avec un pourcentage de variation de -7.5% à +5.7%.

  • Discussion/Conclusion

La standardisation des doses permettrait, par la fabrication de doses correspondant au conditionnement entier, d’améliorer la qualité de la prise en charge et de réaliser un bénéfice économique (réduction du gaspillage et ré-attribution des doses non administrées).
Ce résultat est conforté par l’absence de corrélation entre le poids et la clairance individuelle systémique en nivolumab, confirmant le processus spécifique d’élimination des anticorps.

10