Résumé 39


Compatibilité physique, par évaluation visuelle, du blinatumomab (Blincyto®) lors de son administration en Y avec 39 médicaments sélectionnés

Thématique : Etude de stabilité

Auteur(s) :
Vigne Petula (CHU TIMONE-ONCOPHARMA. 264 rue Saint Pierre. 13005 MARSEILLE) | DUREPAIRE Theau (CHU TIMONE-ONCOPHARMA. 264 rue Saint Pierre. 13005 MARSEILLE) | Guedon Amaury (CHU TIMONE-ONCOPHARMA. 264 rue Saint Pierre. 13005 MARSEILLE) | Gauthier Villano Laurence (CHU TIMONE-ONCOPHARMA. 264 rue Saint Pierre. 13005 MARSEILLE) | Bertault Peres Pierre (CHU TIMONE-ONCOPHARMA. 264 rue Saint Pierre. 13005 MARSEILLE) | Pourroy Bertrand (CHU TIMONE-ONCOPHARMA. 264 rue Saint Pierre. 13005 MARSEILLE) |

  • Introduction :

Le Blincyto® (blinatumomab) est utilisé pour le traitement des patients adultes et pédiatriques atteints de leucémie lymphoblastique réfractaires, avec chromosome Philadelphie négatif. Les doses pédiatriques recommandées sont de 5 μg/m²/jour durant une semaine suivies de 15 μg/m²/jour durant 3 semaines. Cette administration continue d’un mois expose à la survenue d’interactions physico-chimiques entre le Blinatumomab et d’autres molécules administrées en Y durant le traitement chez des patients pouvant nécessiter d’autres comédications. L’objectif de cette étude et d’évaluer la compatibilité visuelle du Blinatumomab avec d’autres molécules administrées de manière concomitante par voie intraveineuse.

  • Matériels et méthodes:

Trente neuf molécules, utilisées en pédiatrie concomitamment au blinatumomab dans notre établissement, ont été évaluées à des concentrations usuelles (anti-infectieux, corticoïdes, sédatifs, et analgésiques notamment). Deux concentrations de Blinatumomab ont été testées (0.125 μg/mL and 0,375 μg/mL). L’ordre de mélange des produits a été testé, tout d’abord par ajout des molécules testées aux solutions de Blinatumomab, puis des solutions de Blinatumomab aux molécules testées. Un examen visuel a été réalisé par trois pharmaciens différents, juste après le mélange et 60, 150, 240, et 720 minutes après, à température ambiante. La compatibilité a été définie par l’absence d’apparition d’une coloration, d’un trouble, de fibres, de particules, d’émission de gaz, ou d’un précipité.

  • Résultats :

Sur les trente neuf molécules, seules la caféine, l’hydrocortisone et l’amphotéricine B liposomale n’ont présenté aucune incompatibilité visuelle avec le Blinatumomab lors des différentes conditions testées (ordre des mélanges et différentes durées). Diverses réactions ont été observées avec les autres molécules comme l’apparition de particules, de flocons, de fines aiguilles ou encore d’un trouble. Quatorze molécules ont montré une réaction transitoire (caspofungine, ceftazidime, ceftriaxone, cotrimoxazole, daptomycine, imipenem-cilastatine, midazolam, naloxone, nefopam, ondansetron, pantoprazole, pediaven, rivotril, vancomycine). Vingt deux molécules ont présenté une réaction persistante dans le temps quelque-soit la concentration du Blinatumomab testée et l’ordre du mélange. (acetaminophène, albumine, alizapride, ciprofloxacine, cloxacilline, dexamethasone, dexchlorpheniramine, furosemide, rasburicase, dextrose, hparine, hydroxyzine, metronidazole, methylprednisolone, meropenem, morphine, nalbuphine, oméprazole, phloroglucinol, potassium, teicoplanine, acide tranexamique).

Pour sept de ces molécules, les particules ont augmenté de taille et sont devenues plus nombreuses au cours du temps (alizapride, ciprofloxacine, dexamethasone, héparine, méthylprednisolone, oméprazole, teicoplanine).

  • Discussion/Conclusion:

De nombreuses molécules ont été visuellement identifiées comme incompatibles et ne doivent pas être administrées de manière simultanée avec le Blinatumomab. Pour les autres molécules, des études plus approfondies doivent être réalisées afin de s’assurer de la stabilité chimique du mélange.

10