Résumé 41


Conduite à tenir en cas d’extravasation : synthèse bibliographique et élaboration d’un document pratique

Thématique : Pharmacie clinique

Auteur(s) :
LOBODA Caroline (CHRU Nancy Brabois - Service Pharmacie Allée du Morvan 54511 VANDOEUVRE LES NANCY) | VIGNERON Jean (CHRU Nancy Brabois - Service Pharmacie Allée du Morvan 54511 VANDOEUVRE LES NANCY) | LIDER Pauline (CHRU Nancy Brabois - Service Pharmacie Allée du Morvan 54511 VANDOEUVRE LES NANCY) | DEMORE Béatrice (CHRU Nancy Brabois - Service Pharmacie Allée du Morvan 54511 VANDOEUVRE LES NANCY) |

Introduction

 

L’extravasation lors de l’administration de cytotoxiques est un phénomène dont l’incidence est variable et les conséquences peuvent être potentiellement graves pour le patient (nécrose, perte de substance). A ce titre, la prise en charge doit être rapide et adaptée pour être efficace. La diversité des informations selon les sources bibliographiques consultées peut conduire à une perte de chance pour le patient victime de cet événement indésirable si la conduite à tenir retenue n’est pas la bonne. L’objectif de ce travail était de faire une revue de la littérature afin de synthétiser les informations dans un document unique décrivant une conduite à tenir par molécule pour mise à disposition dans les unités de soins.

 

Matériel et méthode

 

Tous les anticancéreux et anticorps monoclonaux utilisés en cancérologie dans notre établissement ont été recensés. Seize sources bibliographiques nationales et internationales ont été confrontées, en plus du Résumé des Caractéristiques du Produit (RCP) et pour certains produits, des données fournies par le laboratoire. Pour chaque anticancéreux ont été recherchés le caractère (vésicant, irritant ou neutre), les voies d’administrations possibles, l’existence d’un antidote ainsi que la conduite à tenir.

 

Résultats

 

Au total, 77 molécules ont été incluses dans ce travail et les résultats ont été compilés dans un classeur Excel®. Chaque feuille du classeur décrit la conduite à tenir pour une molécule donnée. Divers éléments tels que la préparation des compresses chaudes ou froides, ainsi que le mode d’utilisation des antidotes sont explicités sur chaque fiche mentionnant ces items. Afin de limiter la perte de temps et de centraliser les éléments nécessaires à la prise en charge, des kits à utiliser en cas d’extravasation ont été créés et sont disponibles sur demande à la pharmacie. Ils regroupent tout le matériel dont les personnels soignants et médicaux pourraient avoir besoin.

 

Discussion/Conclusion

 

Cette synthèse a mis en évidence qu’il existe un certain nombre de molécules pour lesquelles la conduite à tenir est radicalement différente selon la source consultée (carboplatine, taxanes, …). La difficulté majeure a été le choix de stratégie afin de trancher sur le risque lié au produit. Les données issues de documents émanant d’institutions nationales (British Columbia Cancer Agency, National Health Service) ou de l’European Society for Medical Oncology ont été privilégiées. En cas de désaccord, le laboratoire était contacté et leurs données étaient celles retenues.

Le document a été validé au niveau local en COMEDIMS après relecture par plusieurs médecins. Il a été présenté par la suite au réseau régional d’oncologie. Des adaptations sont prévues afin qu’il soit diffusable dans tous les établissements de la région (exhaustivité des molécules, mise en forme standard personnalisable par les différentes pharmacies …)