Résumé 65


Place de la simulation procédurale dans la formation à la prise de poste des préparateurs en pharmacie (PPH) en unités de préparation des cytotoxiques (UPC)

Thématique : Assurance qualité

Auteur(s) :
Darrodes Marie (40 rue Worth 92151 Suresnes) | Sejean Karine (40 rue Worth 92151 Suresnes) | Dayot Corinne (40 rue Worth 92151 Suresnes) | Lepage Coralie (40 rue Worth 92151 Suresnes) | Bonan Brigitte (40 rue Worth 92151 Suresnes) |

La simulation procédurale est une méthode pédagogique largement utilisée en chirurgie. Elle permet l’apprentissage de compétences techniques avec un objectif éthique prioritaire « jamais la première fois sur le patient ». Cette technique de simulation offre de nombreux avantages dont celui de l’apprentissage par l’erreur autorisé. L’objectif de ce projet est de décrire la place de la simulation procédurale dans le programme de formation à la prise de poste des PPH en UPC.

Un groupe de travail composé de la chef de service de la pharmacie, des 2 pharmaciens de l’UPC, du pharmacien référent en simulation, de la cadre de la pharmacie et de la PPH référente de l’UPC a été constitué. A partir du programme de formation formalisé en 2011, les objectifs pédagogiques présentant un intérêt en simulation ont été identifiés. Différents scénarios ont été rédigés selon le guide des bonnes pratiques de la HAS. Ce programme a été testé sur 3 PPH en 2017 suite à l’installation d’une salle haute-fidélité de préparation des cytotoxiques.

La formation est articulée autour de 3 méthodes pédagogiques : théorie, observation-compagnonnage et simulation procédurale. Sa durée effective est estimée à 147 heures (réparties sur 2 mois) dont 34% réalisées par simulation (6% théorie ; 60% observation-compagnonnage). La simulation est utilisée pour la formation (85%) mais également pour l’évaluation des PPH (15%). Les modules concernés par la formation sont : l’hygiène et les règles de sécurité (1.5h), la lecture et le contrôle de la fiche de fabrication (1.5h), l’utilisation de l’isolateur (mise sous tension, gestion des alarmes, lancement des SAS, connexion des poubelles, des DPTE, changements des gants néoprène, des manchettes ; 4.5h), la manipulation hors isolateur (9.5h) et dans l’isolateur (26h). Les modules concernés par l’évaluation sont : le contrôle visuel en cours de préparation (0.5h), la cueillette (1h), le contrôle physique pré-libératoire (1h) et la manipulation hors isolateur (2h) et dans l’isolateur (incluant le contrôle de la fiche de fabrication, 3h). Ces différentes étapes d’évaluation permettent de confier des responsabilités croissantes au PPH tout au long de sa formation. 100% des PPH formés sont satisfaits de l’articulation des différentes méthodes d’apprentissage et considèrent que la simulation procédurale est un outil indispensable dans la formation à la prise de poste en UPC.

L’introduction de la simulation mais également la mise à disposition de ressources matérielles et humaines dédiées nous a permis de diminuer d’un tiers la durée totale de formation à la prise de poste des PPH de l’UPC (répartie sur 3 mois initialement). Cette méthode de simulation répond entièrement aux objectifs pédagogiques de cette formation. La simulation a donc aujourd’hui sa place entière au sein de notre UPC et est retenue dans nos programmes de formation au sein de notre établissement.

10