Résumé 7


Evaluation de l'efficacité et de la tolérance du nivolumab dans la prise en charge du Cancer Bronchique Non à Petites Cellules (CBNPC) au sein d'un Centre Hospitalier Général

Thématique : Evaluations cliniques

Auteur(s) :
coursier sandra (L'hopital Nord Ouest) | moulis melanie (pharmacie) | winstergest delphine (plateau d'Ouilly) | nierenberger adrien (BP 80436) | odier luc (69655 Villefranche sur Saone Cedex) | berthonnaud eric (L'hopital Nord Ouest) | bontemps hervé (pharmacie) | (plateau d'Ouilly) | (BP 80436) | (69655 Villefranche sur Saone Cedex) | (L'hopital Nord Ouest) | (pharmacie) | (plateau d'Ouilly) | (BP 80436) | (69655 Villefranche sur Saone Cedex) | (L'hopital Nord Ouest) | (pharmacie) | (plateau d'Ouilly) | (BP 80436) | (69655 Villefranche sur Saone Cedex) | (L'hopital Nord Ouest) |

  • Introduction

Le CBNPC présente un taux de survie faible pour les stades avancés malgré un arsenal thérapeutique développé (chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie, thérapie ciblée). Dans ce contexte, la commercialisation du nivolumab, une immunothérapie au mode d'action innovant et aux résultats prometteurs, a permis l'accès à une alternative thérapeutique. Notre étude a pour objectifs d’évaluer l'efficacité et la tolérance du nivolumab sur des patients en vie réelle et non sélectionnés sur des critères stricts d'essais cliniques.

  • Matériels et méthodes

Pendant 9 mois, les patients traités par nivolumab ont été inclus dans notre étude observationnelle et prospective. L’efficacité et la tolérance du traitement ont été évaluées sur la base de critères préalablement définis grâce à une revue des données de la littérature. La prise en charge des patients inclus (indication, gestion des effets indésirables (EI)) a été confrontée aux données bibliographiques. Les données centralisées sur tableur ont été exploitées statistiquement sur le logiciel XLSTAT.

  • Résultats

Trente-cinq patients ont été inclus sur la période. Notre population est statistiquement semblable à celle décrite dans la littérature. La prise en charge des patients et le suivi des indications du nivolumab sur l'établissement sont fidèles aux recommandations officielles. L'efficacité mesurée (25% de réponse) corrobore les données publiées mais la durée moyenne de réponse (18 semaines) est statistiquement inférieure aux données bibliographiques. Sur notre population, l'état clinique du patient à l'initiation illustré par le performans status impacte sur la réponse. Notre étude rapporte 2,7 EI/patients contre 0,5 EI/patient dans la littérature, avec 54% de troubles généraux, 48% de perturbations biologiques, 37% d'affections endocriniennes et un cas d'hépatite. Le délai d'apparition de ces effets est plus court qu'attendu.

  • Discussion/Conclusion

Malgré une prise en charge conforme aux recommandations, la tolérance observée est moins bonne que celle annoncée dans les essais. Néanmoins, le taux de réponse est similaire et 31% des patients étaient toujours sous nivolumab à l'arrêt de l'étude. L'étude statistique n'a pas pu montrer, faute de puissance, de lien entre l'efficacité du traitement et les caractéristiques intrinsèques de la population. Les perspectives d'évolution de l'immunothérapie, notamment avec l'association de molécules ou les schémas à doses fixes, impacteront encore dans l'avenir son profil de tolérance.