Résumé 76


METHODE DE CALCUL DU DEBIT DE FILTRATION GLOMERULAIRE CHEZ L’ISUFFISANT RENAL ET ANTICANCEREUX INJECTABLES : CAS DU PEMETREXED

Thématique : Pharmacie clinique

Auteur(s) :
Rouxel Clémence (GHPS Pitié Salpétrière APHP service Pharmacie) | Osman Névine (GHPS Pitié Salpétrière APHP service Pharmacie) | Tezenas du Montcel Sophie (GHPS Pitié Salpétrière APHP Département Biostatistiques) | Mateescu Cristian (Santé Publique Information Médicale - Sorbonne Universités) |

Introduction : Le pemetrexed, analogue de l'acide folique,  est largement utilisé en France depuis 2007 en association avec des sels de platine pour traiter le cancer du poumon et le mésothéliome. Il est contre indiqué si le Débit de Filtration Glomérulaire (DFG) est inférieur à 45 ml / min / 1,73 m². La toxicité rénale se manifeste comme une nécrose tubulaire aiguë associée à une fibrose interstitielle non inflammatoire sévère (5 à 10% des patients exposés). L’objectif de cette étude est de déterminer si la méthode de calcul du DFG la plus utilisée en cancérologie (Cockcroft et Gault (C et G)) est la formule la mieux adaptée aux patients insuffisants rénaux traités par pemetrexed.

Matériels et méthodes

Une étude rétrospective de l’ensemble des patients recevant du pemetrexed entre 01/01/2010 et 31/12/2015 a été menée. Ceux dont le DFG estimé était inférieur à 45 ml / min / 1,73 m², selon le logiciel CHIMIO®, formule C et G mais aussi en utilisant l'une des 3 autres formules (MDRD, CKD Epi et BIS) ont été sélectionnés. Une recherche des épisodes d’insuffisance rénale aigue dans les dossiers médicaux de ces patients sélectionnés a été réalisée.

Résultats

Les données de 345 patients (60% d’hommes), d'âge moyen 59 ans +/- 11 ans (médiane 59) ont été analysés. La surface corporelle moyenne (SCm) était de 1,74 m2, ce qui signifie qu'aucun facteur de correction pour la surface corporelle n'était nécessaire pour comparer entre C et G et d'autres formules Seuls 22 patients (6%) ont présenté un DFG contre indiquant l’utilisation du pemetrexed soit selon la formule de C et G (14 patients) ou  l’une des autres formules (7 patients). Un dossier médical n’étant pas disponible,  21 dossiers ont pu être sélectionnés soit 8 hommes et 13 femmes d’âge moyen 72 ans +/- 11 ans (médiane 74) de SCm de 1,67 m². Parmi ces patients, 19 ont été traités pour un carcinome pulmonaire (90%). Onze patients (52%) ont reçu du pemetrexed en monothérapie et 10 (48%) en polychimiothérapie (carboplatine seul 6/10 ; erlotinib 2/10, bevacizumab 1/10, bevacizumab + carboplatine 1/10). Enfin, 3 patients traités ont présenté une insuffisance rénale aiguë pendant le traitement.

Discussion-Conclusion

Le pemetrexed est associé à une toxicité rénale et ne doit pas être prescrit chez les patients ayant un DFG inférieur à 45 ml / min / 1,73 m². La formule de C et G détecte une insuffisance rénale dans 2/3 des cas (14/21) : lorsque cela est nécessaire (notamment lors de polychimiothérapie), l'estimation de DFG doit être effectuée en utilisant différentes formules afin de mieux décrire la maladie rénale.

10