Résumé 93


Mise en service d’une méthode de contrôle vidéo avec le système Drugcam® dans l’unité de reconstitution des médicaments anticancéreux injectables d’un centre hospitalier

Thématique : Pharmacotechnie

Auteur(s) :
Rousset Guillaume (Centre hospitalier François Mitterrand 4 Boulevard Haute rive Pau 64000) | Mignonat Pierre (Centre Hospitalier Comminges Pyrénées Avenue de Saint-Plancard 31800 Saint-Gaudens) | Casaurancq Marie Céline (Centre hospitalier François Mitterrand 4 Boulevard Haute rive Pau 64000) | Ferrari Sylvie (Centre hospitalier François Mitterrand 4 Boulevard Haute rive Pau 64000) | Jomier Jean Yves (Centre hospitalier François Mitterrand 4 Boulevard Haute rive Pau 64000) |

Introduction

Afin de sécuriser au mieux notre circuit de reconstitution des médicaments anticancéreux injectables nous avons décidé d’installer le système Drugcam ®.

Objectif :

Le but de ce travail a été d’identifier les obstacles rencontrés lors de l’installation du système et d’évaluer le temps moyen supplémentaire par préparation.

Matériel

Les logiciels suivants ont été nécessaires : Chimio ®, Drugcam ®.

Méthode

Une analyse de la production 2016 a été menée et il est apparu que 18 DCI représentaient 80% du volume de notre production. Nous avons paramétré en priorité les DCI appartenant à cette liste.

Résultats

Au cours de l’installation, 187 tests ont été menés dont 129 ont réussi avec un taux initial de succès de 42%  évoluant in fine à 86%. Par ailleurs, 46 cas  de détection non optimale (ralentissement) ont été recensés ainsi que 12 cas ayant entrainé un arrêt complet du système Drugcam ®.

Près de la moitié des arrêts (5/12) et des ralentissements (25/46) du système Drugcam étaient liées aux flacons. Les autres obstacles ont été la mauvaise reconnaissance des  volumes de prélèvement des produits (arrêt : 1/12, ralentissement : 4/46)  et des solvants (arrêt : 3/12 ; ralentissement : 7/46). A la fin de la phase de test, 15 DCI sur 18 était parfaitement reconnus.

Lorsque le test est réussi, le temps moyen supplémentaire a été de 83 secondes. Lorsque le système est ralenti, le temps supplémentaire est de 130 secondes.

Conclusion

Le taux de reconnaissance par DCI et le temps moyen supplémentaire sont satisfaisants mais il est possible de les optimiser notamment avec nos nouvelles fiches de fabrications comportant des data matrix et un environnement de travail parfaitement contrôlé.

10